vendredi 18 décembre 2015

Observateur existentiel - L'amitié

 « L'amitié est un sentiment de respect et de loyauté. Dire de quelqu'un qu'il est notre ami, signifie qu'il n'a pas la même valeur que les autres hommes. C'est que si un homme est notre ami, nous lui retirons le statut d'humain. Il n'est plus un être plongé dans le monde que nous pourrions croiser en marchant, et dont nous pourrions embrasser le regard tout en l'oubliant la minute suivante. Il a une valeur morale à nos yeux. 
   L'amitié, c'est l'amour moral. Il est différent du devoir moral que nous impose l'humanité en général. Il nous plaît d'être loyal envers notre ami car celui-ci nous est également loyal. Nous ne pouvons pas nous imaginer qu'il nous fasse du mal car nous partageons quelques valeurs morales et avons signé un pacte idéal avec lui : l'interdiction de se trahir.
   Ce pacte donne un sens à nos vies. Lorsque nous allons mal et que nous sommes sur le point de tomber, l'ami doit pouvoir nous rattraper en plein vol, et nous devons pouvoir en faire de même pour lui. Si bien qu'il observe notre existence et que nous observons la sienne en retour.
   Il ne s'agit pas forcément pour nous de partager des valeurs communes, mais tout simplement de nous soutenir mutuellement. Notre ami a le droit à sa manière d'exister et nous avons le droit à la notre. Ainsi, nous ne pouvons pas nous l'imposer mutuellement. C'est en ceci que même la noirceur de  l'âme de notre ami, ne peut pas altérer ce sentiment qu'est l'amour moral ; elle ne peut au contraire que l'augmenter. Il nous apprécie comme nous sommes et nous en faisons de même. 
  Seulement, ce pacte que nous avons signé ne se limite pas simplement à tout ça. Il est vrai que, dans la mesure où nous sommes sensés nous soutenir, nous devons nous protéger également. Nous ne pouvons en aucun cas laisser notre ami mourir car il devient une part du sens de notre vie. Le laisser mourir reviendrait donc à laisser mourir une part de nous-même. 
   Aussi notre ami est le gardien de notre vie. Nous échangeons notre vie contre la sienne. Nous sommes le gardien de sa vie et lui, celui de la notre. Nous accordons à sa vie, une valeur supérieure
ou égale à la notre. Le sens de notre vie, c'est d'agir en sorte qu'il ne nous quitte pas. »

Observateur existentiel

Johan Banzouzi

Aucun commentaire: