dimanche 8 juin 2014

Au Soleil Levant

Jolie lumière du matin, éclaires la plaine pour moi,

Il n'y a rien d'autre que je préfère en ce monde au fait de pouvoir me lever et regarder l'horizon avec toi, 

Jolie aurore, mélanges-toi aux étoiles à nouveau,

Te rappelles-tu ce jour, le jour où mon voyage a débuté, 

Je suis si haut, si haut, monté si haut, 

Et je te regardes d'ici en me demandant s'il est possible que tu penses encore à moi, 

Tu m'avais dit, sois franc avec moi, m’emmènera-tu avec toi ?

Mais j'ai pris la route tout seul, pour te donner une chance, 

Et aujourd'hui, je réalise qu'il n'y a pas de chemin inverse, 

Cherche qui est seul désormais, ce n'est pas moi, 

Non, ce n'est pas moi, 

Où suis-je désormais ?

Et où es-tu maintenant ? 

Poses-toi désormais la question à toi aussi, 

Où suis-je ? 

L'ennui était mon seul ami, et il est de retour,

Il rend mon corps plus vieux qu'il ne l'est en réalité, 

Il me dit qu'il est grand temps que j'abandonne, 

Et oui, l'ennui est le seul moyen de tomber, 

Et c'est douloureux, 

Si tu avais des ailes, tu t'en servirai pour me rejoindre ici, 

Forte comme tu l'es, 

Tendrement je m'en vais, 

Regarde moi respirer, 

Pour la dernière fois, 

Une dernière chanson pour mon cœur, 

Mais maintenant qu'il se tait,

Tu sais ce que ça signifie, 

Ramène moi,

Ramène moi..


Au Soleil Levant, Johan Banzouzi

Aucun commentaire: