dimanche 2 février 2014

L'importance du professeur pour apprendre à philosopher.

« Afin de parvenir, comme l'enfant qui va à l'école et qui est éduqué par ses parents, à devenir autonome, celui qui aime la philosophie doit être éduqué par son professeur de philosophie afin qu'il le pousse à penser par lui-même. En effet, à force d'entendre le professeur transmettre son savoir, on fini souvent par réfléchir à tout. Il est vrai que depuis qu'en classe de terminale, j'ai des cours de philosophie, j'exerce ma pensée dans tous les domaines, et je n'ai plus peur de dire ce que je pense, car je n'émet pas d'opinion, mais des discours bien réfléchis. Il est certain que tous ce qui tient sur des arguments à peu près solides, mérite d'être écouté. Mais pour en revenir au sujet principal, le professeur est incontournable. C'est en voyant mon professeur de philosophie raisonner sur beaucoup de sujets contemporains, et en remarquant que malgré certains points où je n'étais peut-être pas d'accord avec son point de vue, j'y trouvait quand même de la vérité, que j'ai compris que tout les points de vue pouvaient avoir la même valeur à condition qu'ils soient justifiés de manière correcte. J'ai la chance d'avoir un professeur dont la culture, la qualité de l'éloquence, l'honnêteté, l'objectivité, corrigent et éduquent mes opinions. Ainsi, avec ce que j’apprends de lui, je me sens à peu près prêt à affronter tous les sujets du baccalauréat. L'importance du professeur pour la philosophie se voit dans le passé de certains philosophes des plus anciens aux plus récents. En effet, la philosophie de Socrate a inspiré son élève Platon qui l'a transformé en sa propre pensée. La philosophie de Platon, idéaliste, a inspiré son élève Aristote, qui s'en est servi pour créer sa propre philosophie basée sur l'empirisme. La philosophie de Schopenhauer, a inspiré son élève Friedrich Nietzsche qui a mis en place sa propre philosophie. La philosophie d'Hegel aide son élève, Karl Marx, a voler vers ses propres idées. On comprend donc que le professeur ou le maître n'est pas uniquement celui qui apprend, mais il est aussi celui qui propulse son élève vers le sommet de ses idées. On note l’efficacité du rôle d'un maître quand les idées de son élève sont complètement différentes des siennes. Bien entendu, tous le monde se dit en lisant ça que le rôle du professeur de philosophie au lycée est juste d'apprendre et rien de plus, mais il ne faut pas oublier qu'il y a aussi une méthode et une technique, mon professeur par exemple, lui, ne limite pas le cour à au simple enseignement, il le sublime, pour utiliser une expression freudienne. C'est surprenant, mais il transforme le cour en une méditation. L'étude de texte, n'est plus un simple commentaire de celui-ci, mais un voyage à l'intérieur du cœur de son auteur. L'étude de chaque thème est une ouverture et un partage de sa culture. Ainsi, on pourrait pour conclure et illustrer le propos, dire que de la même manière que le monde a besoin de l'Homme pour prendre son sens de monde, la pensée de l'élève, a besoin du maître ou du professeur pour pouvoir s'exprimer avec sens. Mais il est nécessaire d'ajouter pour nuancer, que l'élève est en fait aussi important que le professeur, car comme disait Aristote, il est sa raison d'être et ce pourquoi il est ce qu'il est. Un apprentissage philosophique devient vraiment de l'ordre de la philosophie que s'il se compose des questions de l'élève. C'est avec les questions de l'élève que le cours prend une autre forme qui le transforme en cour de philosophie réel. Donc, comme nous l'avons dit, un vrai cours de philosophie est un cours qui ne se contente pas d'aller dans un seul sens, celui de la transmission de savoir. Cette transmission doit être réciproque et faire participer tous les protagonistes de la réflexion. »

Johan Banzouzi

L'importance du professeur pour apprendre à philosopher 

Aucun commentaire: